top of page
010_TSP_PAG_03_web.jpg

Dans une sorte de rêve éveillé - L'invitation

 

Vidéo d'animation de synthèse /

Computer-animated video

Durée / Running time: 1h15

P.-A. Gauthier & T. St-Pierre

Dans une sorte de rêve éveillé - L'invitation est une animation de synthèse sur le théâtre de la domestication de la nature dans nos habitations, fondée sur les collages faits main de Tanya St-Pierre.

UNE ARCHÉOLOGIE DES INTÉRIEURS, DU COLLAGE À LA VIDÉO

Le point de départ du projet fut le désir de transposer la pratique de collage fait mains de St-Pierre en images de synthèse, mais pas seulement en intégrant des collages dans des scènes en 3D, mais plutôt en abordant le travail de collage comme méthode pour créer les environnements 3D.

La première influence pour « Dans une sorte de rêve éveillé - L’invitation » fut la série de collages « Espaces intérieurs » (2019 -2020) : une réflexion sur la dramatisation et la théâtralisation de la nature dans les espaces intérieurs de nos quotidiens. 

La trouvaille d'une pile de magazines de design intérieur publiés en masse dans les années 70 et 80 est à l’origine de cette série de plus de 150 collages. À ces pages de magazines s'ajoutent quelques fragments de magazines de jardinage des années 80, du numéro The Space Issue (National Geographic Society, 2017), du livre En El Espacio (Time Life Editions, 1984) et du dictionnaire illustré des Merveilles naturelles du monde (Sélection du Reader’s Digest, 1977).

 

Une caractéristique forte des magazines de design d'intérieurs était cette constante tension narrative entre les éléments de la nature et les espaces intérieurs domestiques, contrôlés, organisés.

Dans ces images, des espaces intérieurs modernes, mondains, et confortables, une vague de décoration d’intérieur y déferle. En y regardant de plus prêt, on retrouve dans ces styles déco une fascination pour la présence intériorisée, au cœur des bungalows et des condominiums, d’éléments-natures forts et puissants : feu-foyer, eau-baignoires, glace-miroir, forêts-plantes, roches-planchers, astres-luminaires. Les images sont des assemblages collés de fragments de cultures populaires qui contextualisent des éléments naturels dans ces espaces modernes domestiqués.

Cette série de collages propose un regard archéologique et architectural sur une ère théâtrale de la décoration intérieure. Ère qui semble désirer la domestication de ces éléments-natures par leurs représentations dans nos chez-soi. Comme une tentative de se convaincre que l’on dominerait et posséderait ces éléments-natures. Tentative qui expose une tension fictionnelle presque non-résolue entre, d’un côté, le confort moderne construit et édifié par l’économie tonitruante et, d’un autre, la menace sourde de la nature, du climat changeant, et de leurs forces cataclysmiques sous-entendues. 

L’OEUVRE : ARCHITECTURES ET NATURE

Les collages de St-Pierre sont ici la source visuelle des scènes d’animation, ils deviennent des tapisseries, des drapés, du mobilier; ils sont utilisés comme modèles, objets ou matériaux. Visuellement, on découvre de lents mouvements d’images dans des architectures et des pièces intérieures où cohabitent les collages et des éléments de synthèse. Ces lents travelings se concentrent sur l’idée de portail, sorte de traversées à répétition du quatrième mur. L’articulation temporelle est une narration ambiante et fictive teintée d'étrangeté, rassemblant des salles complexes habitées par les éléments-natures. Le point de vue se manifeste comme un drône futuriste qui flotte et pivote d’une salle à l’autre, dans des espaces intérieurs tels des décors théâtraux ; produisant ainsi des scènes dans lesquelles l'atmosphère, l’architecture, les évocations de nature, tiennent ensemble le rôle principal.

Ce projet supporté par le Conseil des Arts et Lettres du Québec en partenariat avec le Grand théâtre de Québec, est présenté au Studio Telus du Grand théâtre du 18 octobre 2023 au 15 février 2024 - Commissaire : Ariane Plante. 

001_TSP_PAG_01_web_edited_edited.jpg
010_TSP_PAG_05_web_edited.jpg
010_TSP_PAG_01_web.jpg

Still images from CGI videos created and produced by Philippe-Aubert Gauthier and Tanya St-Pierre, 2023

Video extracts by Philippe-Aubert Gauthier and Tanya St-Pierre, 2023

Documentation of the installation presented at Grand Théâtre de Québec, 2023-2024

Photo credits: Vincent Drouin / Grand Théâtre de Québec

Dans une sorte de rêve éveillé - L'invitation is a computer-generated animation about the domestication of nature in our homes, based on Tanya St-Pierre's handmade collages.

AN ARCHAEOLOGY OF INTERIORS, FROM COLLAGE TO VIDEO

The starting point for the project was the desire to transpose St-Pierre's handmade collage practice into computer-generated images, but not only by integrating collages into 3D scenes, but rather by approaching collage work as a method for creating 3D environments.

The first influence for "Dans une sorte de rêve éveillé - L'invitation" was the collage series "Espaces intérieurs" (2019 -2020): a reflection on the theatricality of nature in the interior spaces of our daily lives. 

The origin of this series of over 150 collages lies in the discovery of a stack of interior design magazines published in the 70s and 80s. To these magazine pages are added a few fragments of gardening magazines from the '80s, The Space Issue (National Geographic Society, 2017), the book En El Espacio (Time Life Editions, 1984) and the illustrated dictionary Natural Wonders of the World (Reader's Digest Selection, 1977).

A strong feature in these interior design magazines was this constant narrative tension between the elements of nature and domestic, controlled, organized interior spaces.

In these images, of modern, comfortable interior spaces, a wave of interior design is breaking. A closer look reveals a fascination with the internalized presence, at the heart of bungalows and condominiums, of strong, powerful elements of nature: fire-fireplaces, water-bathtubs, ice-mirrors, forests-plants, rocks-floors, stars-luminaries. The images are collaged assemblages of fragments of popular culture that contextualize natural elements in these modern, domesticated spaces.

This series of collages takes an archaeological and architectural look at a theatrical era of interior decoration. An era that seems to desire the domestication of these natural elements through their representation in our homes. Like an attempt to convince ourselves that we dominate and possess these natural elements. An attempt that exposes an almost unresolved fictional tension between, on the one hand, the modern comforts constructed and edified by the thundering economy and, on the other, the muted threat of nature, the changing climate and their implied cataclysmic forces. 

THE WORK: ARCHITECTURE AND NATURE

 

St-Pierre's collages are here the visual source of the animated scenes, becoming tapestries, draperies, furniture; they are used as models, objects or materials. Visually, we discover slow movements of images in architectures and interior rooms where collages and synthetic elements cohabit. These slow travels focus on the idea of portals, a kind of repeated crossing of the fourth wall. The temporal articulation is an ambient, fictional narrative tinged with strangeness, bringing together complex rooms inhabited by natural elements. The point of view manifests itself as a futuristic drone that floats and pivots from one room to the next, in interior spaces like theatrical sets, producing scenes in which atmosphere, architecture and evocations of nature together play the leading role.

 

This project, supported by the Conseil des Arts et Lettres du Québec in partnership with the Grand Théâtre de Québec, is presented in the Studio Telus of the Grand Théâtre from October 18, 2023 to February 15, 2024 - Curator: Ariane Plante. 

bottom of page